ELEMENTS TRACES

Les éléments traces comprennent les métaux à l’état de trace (plomb, cadmium, mercure, cuivre…)
mais aussi les éléments non métalliques tels que l’arsenic et le fluor.
Certains de ces éléments sont nécessaires mais peuvent se révéler très nocifs en quantité trop importante.
C’est le cas du cuivre, du zinc, du fer, du nickel, du cobalt, du manganèse, du chrome, du sélénium.
D’autres sont toxiques dans tous les cas, comme le plomb ou de cadmium. L’arsenic et les métaux lourds peuvent être stockés dans l’organisme humain et agir sur le métabolisme et la santé des consommateurs.
Le contrôle de leur présence dans les denrées alimentaires d’origine animale ou végétale est donc important.
Le règlement (CE) N° 1881/2006 fixe les teneurs maximales pour certains contaminants dans les denrées alimentaires, notamment pour le plomb, le cadmium et le mercure.

Dosage des éléments traces

LDM réalise l’analyse des métaux lourds dans l’ensemble des denrées alimentaires animales et végétales

LDM dose les éléments suivants :

  • Plomb,
  • Cadmium,
  • Mercure,
  • Arsenic,
  • Chrome,
  • Nickel,
  • Sélénium,
  • Fer,
  • Cuivre,
  • Zinc,
  • Etain,
  • Aluminium,
  • Molybdène,
  • Cobalt,
  • Fluor

Le choix des méthodes

Le choix des méthodes de préparation, de détection et de quantification garantit des résultats fiables à des seuils de détection bas répondant à la réglementation en vigueur :

  • Minéralisation en Digiprep
  • Quantification en spectrophotométrie d’absorption atomique qui permet un dosage avec une sensibilité élevée
  • Quantification en ICP
  • Dosage du fluor par électrode spécifique

LDM vous accompagne pour répondre à vos besoins de dosages des éléments traces

  • exigences réglementaires du règlement CE/1881/2006
  • cahier des charges de vos clients